SHAQUILLE MUGISHA, UN PRODIGE EN DEVENIR!!!

U.M. : Umuringa Magazine

S.M. : Shaquille MUGISHA

Les talents sont multiples et partagés mais le sien est exceptionnel. Il est encore au début de sa jeune carrière mais il reflète déjà un avenir grandiose sur la scène artistique burundais. Lui, c’est un jeune burundais qui a accepté d’accorder une interview à l’équipe de rédaction d’Umuringa Magazine pour nous parler de son art. Voici l’intégralité de notre entretien :

                                                                                                                                                                  Shaquille MUGISHA à l'oeuvre 

U.M. : Bonjour!

S.M. : Bonjour!

U.M. : Brièvement, pouvez-vous nous dire qui vous êtes et ce que vous faites ?

S.M. : Je m’appelle Shaquille MUGISHA, je suis né le 26 Mars 1994 et pour le moment je suis élève au Lycée Municipal de Rohero. Je suis un artiste dessinateur et peintre. Je fais le dessin ordinaire, la peinture, les illusions, les portraits, des caricatures, le dessin 3D, etc.

U.M. : Vous dites dessinateur et peintre, y a-t-il une différence ?

S.M. : Oui, il y a une grande différence même si les deux s’apparentent. Le dessin a comme outil principal le crayon alors que le peintre a besoin de peintures, pinceaux et un tableau. Je suis capable de faire les deux mais je préfère le dessin à la peinture.  

U.M. : Quand avez-vous découvert ce talent?

S.M. : Je dessine dès mes 6ans. Au début, je dessinais les héros des dessins animés que je voyais à la télé (Tarzan, Marsupilami, etc.). Petit à petit j’ai adoré ça. C’est en grandissant que je le faisais découvrir à mes potes en dessinant pour eux ou en allant à l’école avec quelques-uns de mes dessins.

                                             Autoportrait de Shaquille

U.M. : As-tu eu une référence ou un grand artiste qui t’a inspiré ?

S.M. : Au début quand les amies de ma mère voyaient mes dessins, elles disaient souvent que j’allais être comme Picasso. Je ne savais qui était Picasso mais j’ai essayé de savoir. Alors je me suis renseigné en googlant le mot « Picasso ». Tout ce que j’ai eu ce sont des tableaux de Picasso. J’ai alors tenté de les reproduire avec un crayon. A part que maintenant je me penche beaucoup sur le figurisme africain au début j’ai été beaucoup inspiré par Pablo Picasso.    

                        

U.M. : Quels sont tes projets pour l’avenir ?

S.M. : Actuellement, mon seul et unique projet c’est de terminer les études. Mais après je voudrais créer un grand club où on aidera les artistes qui ont des talents à bien exploiter leurs dons. De plus j’ai un rêve de créer une école d’art au Burundi parce que dans les autres centres on ne donne que des formations superficielles.

U.M. : Voudrais-tu étudier l’art dans tes études supérieur ou tu préfères quelque chose d’autre ?

S.M. : J’ai toujours voulu être architecte, donc je ferais l’Architecture. En ce qui concerne mon art je ne veux pas en faire une science. Je ne dis pas que faire des études d’art est inutile mais j’aimerais que mon talent reste à l’état brut.

U.M. : Avez-vous un message particulier à faire passer aux autres jeunes ?

S.M. : Il n’y a qu’une seule chose à dire. N’ayez pas peur de vous exprimer. Montrez-vous au monde pour que les gens puissent voir vos talents. Et si vous avez une vision, travaillez fort et vous y arriverez.

U.M. : Merci de nous avoir accordé votre temps !!

S.M. : C’est moi qui vous remercie !!

                       Shaquille le dessinateur a déjà créé un groupe d’artiste appelé Art Shaquille. Pour le moment, le groupe est presque entièrement composé des élèves de son lycée mais il fait appel à tout jeune qui voudrait adhérer de se sentir libre d’y aller. Il se rencontre chaque Samedi à 12h30 pour partager leur savoir dans l’art du dessin.

Il a aussi un grand passé et a déjà un palmarès à son compte. Il a gagné en 2010 le premier prix d’une compétition organisé par l’UNICEF sous le thème de « La femme africaine » qui réunissait plusieurs écoles de la capitale et très récemment il a été gagnant l’AFRICAN DESIGN AND ART AWARD. Le jeune artiste a aussi décroché un contrat pour produire un dessin animé avec le studio J’ANIME.

 

Auteur :

The Um fashion