Quatre institutions proposent un service d’accompagnement à la diaspora burundaise

Une centaine de membres de la diaspora burundaise ont répondu présents à la semaine lui dédiée cette année. Cette grande messe des burundais vivants à l’étranger se déroule du 22 au 26 juillet 2019 à l’Hôtel Club du Lac Tanganyika. Dans l’après-midi de la deuxième journée, quatre riches exposés ont été présentés à cette communauté.

Le premier exposé a été faite par Isaïe Ntidendereza, chef du service de promotion des investissements à l’Agence  de Promotion des Investissements ‘’API’’. Ce cadre de l’API informe que cette institution a été créée en 2009 mais c’est en mars 2010 qu’elle a commencé à travailler. Elle a son Conseil d’Administration et son autonomie de gestion. Sa vision est de promouvoir les investissements, la conception des réformes pour l’amélioration du climat des affaires et elle joue un rôle de conseiller entre l’Etat et les hommes et femmes d’affaires. Isaïe Ntidendereza indique que l’API travaille étroitement avec la diaspora burundaise répartie dans 42 pays à travers le monde et surtout avec les pays de l’EAC. ‘’ Quand un membre de la diaspora burundaise amène un investissement au Burundi, des avantages lui sont offerts selon des conditions préétablies par la loi et chaque pays de l’EAC propose ses avantages aux investisseurs’’, fait savoir Isaïe Ntidendereza.

Le Fond de Promotion de l’Habitat Urbain ‘’FPHU’’ souhaite aussi travailler étroitement avec la diaspora burundaise. Cette institution a 30 ans d’expérience dans la promotion de l’habitat urbain, souligne Jean Marie Ndanikure, chef de service épargne et développement marketing. Ce dernier invite la diaspora burundaise à contracter des crédits immobiliers auprès du Fond. Jean Marie Ndanikure fait savoir que le FPHU est en train de viabiliser et construire des maisons en étage à Kiyange pour les revendre. La diaspora burundaise est invitée à acheter des appartements afin de préparer leur retour au pays.

‘’ La Régie Nationale des Postes ‘’ RNP’’ a comme rôle principale la distribution du courrier ‘’, indique à son tour celui qui a représenté la RNP. '' Toute lettre ou document ou objet peut passer la RNP du Burundi vers l’étranger ou vice-versa’’, précise-t-il. La RNP joue le rôle également de banquier, reçoit de l’épargne et octroie des crédits. En outre, la RNP a initié le service de transferts d’argent et travaille actuellement avec les organismes comme RIA Financial, Western Union et Small wolrd. La RNP a créé son propre transfert d’argent par téléphone mobile dénommé Rungika en collaboration avec l’Organisation Internationale pour les Migrants ‘’OIM’’. 

Prenant la parole, le président du Comité Exécutif de la Diaspora burundaise, Japhet Legentil Ndayishimiye a tenu à répondre aux questions des membres de la diaspora burundaise présents à cette semaine de la diaspora. Ce dernier informe que la diaspora burundaise travaille avec les burundais vivants dans 42 pays au monde. ‘’ La diaspora burundaise vivant dans les pays africains est très dynamiques comme la Djibouti, le Mozambique, l’Afrique du Sud et le Ghana’’, répond Japhet Legentil Ndayishimiye à la question de savoir la place de l’Afrique dans la diaspora burundaise. Le président du Comité Exécutif de la diaspora burundaise fait savoir que la Somalie sera bientôt accueilli dans cette famille avec les militaires burundais en mission de maintien de la paix dans ce pays.

Japhet Legentil Ndayishimiye indique que les biens des membres de la diaspora sont souvent détournés par les personnes à qui ils ont fait confiance, c’est pourquoi le Comité Exécutif de la diaspora burundaise va créer un organe des hommes de lois chargés de protéger les biens des membres de la diaspora burundaise.

En outre, Leonard Sentore, directeur de l’API, a conseillé aux membres de la diaspora de se confier aux services de l’API pour tout accompagnement dans l’investissement. Même conseils donnés par ceux qui ont représenté le FPHU et la RNP.

La Commission Electorale Nationale Indépendante ‘’ CENI’’ a elle aussi tenu a expliqué à la diaspora burundaise l’état d’avancement des préparatifs des élections de 2020. ‘’ Tous les instruments juridiques et les fonds sont là pour l’organisation du scrutin de 2020’’, annonce Hicintuka Anastasie, commissaire à la CENI chargé des opérations électorales et de la maintenance des équipements. ‘’ Que personne ne vous trompe les élections auront lieu en 2020 et nous nous apprêtons à sensibiliser les burundais sur le renforcement de la culture démocratique non-violente’’, ajoute Hicintuka Anastasie.

Vous saurez que les délégations de la diaspora marocaine et sénégalaise, prises comme des modèles, sont présentes dans la semaine de la diaspora burundaise et Japhet Legentil Ndayishimiye a promis de travailler en étroite collaboration avec le Maroc et le Sénégal pour gagner plus d’expérience.

 

                                                                                                                                                                                                                                         Olivier Bizimana     

Auteur :Olivier Bizimana

The Um fashion