LA TERRE DE HEROS ET GUERRIERS

Nul n’a le droit d'effacer une page de l’histoire d’un peuple car un peuple sans histoire est un peuple sans âme. L’histoire du Burundi est aussi riche qu’incertaine. Elle nous parle de guerres et des guerriers, héros et héroïnes et des légendes qui ont défendues avec honneur cette terre. Faisons un petit tour d’histoire sur les exploits de ces figures.

                                                                                                                                                                                                  Le roi Mwezi posant devant son palais

Tout à commencer avec le roi unificateur et fondateur du royaume. Ntare Rushatsi Cambarantama Rufuku Rwafukuye Uburundi, le roi conquérant, a unifié les chefferies qui formaient l’ancien Burundi en un seul et unique royaume. Il a su soumettre son peuple et assoir son pouvoir en tant que seul et unique roi du Burundi. Il est aussi le fondateur de la dynastie Ganwa qui a régné sur le Burundi jusqu’à la chute de la royauté en 1966.

 L’histoire dit peu sur le roi Mwambutsa Senyamwiza. Tout ce que la tradition orale nous raconte c’est son grand courage. Véritable commandant et chef des armées Mwambutsa Senyamwiza est mort sur le champ de bataille. Il aurait été tué par un guerrier de la tribu des bagesera d’où le mot « Umugesera » est devenu synonyme de traitre au Burundi.

Jusqu’au 18ème siècle, le territoire burundais était la moitié du territoire actuel. Le traçage des frontières actuelles a été fait le roi conquérant Ntare Rugamba. Comme son nom le dit, Rugamba était un guerrier digne de ce nom. Grand stratège et excellent espion, le roi Ntare a lui-même entrepris et commandé toutes les batailles qu’il a mené. Très rusé, il a introduit le système Ganwa d’éloigner ses fils pour éviter de se faire renverser, et sa bonne stratégie lui a fait régner pendant plus d’un demi-siècle.

Mwezi Gisabo, fils du précèdent, est le roi défenseur du royaume. Il a triomphalement résisté aux esclavagistes arabes avant d’échouer sa guerre contre les colonisateurs allemands. Les troupes de Mwezi ont battu l’armée de Mohamed bin Khalfan alias Rumaliza dans la plaine d’Imbo. Ainsi aucun burundais n’a connu l’esclavage. Les allemands sont arrivés au Burundi en 1896. 7ans durant, le roi Mwezi a résisté aux envahisseurs malgré son infériorité militaire. Aidé par son peuple, il s’est caché pendant cette période. Sa seule faiblesse a été l’amour de son peuple ; il a accepté de se soumettre à cause des massacres que commettaient les allemands sur le peuple burundais. On dit que derrière on grand homme il y a toujours une plus grande femme. Mwezi était toujours secondé par son épouse Ririkumutima qui assurera plus tard la tutelle de son petit-fils Mwambutsa Bangiricenge.

Lors de cette guerre de résistance, un soldat de la garde royale de Mwezi s’est démarqué par son courage et sa loyauté envers son roi. Lauréat du prix Manirumva du meilleur citoyen à titre posthume, le célèbre Bihome a sacrifié sa vie pour sauver celle de son roi Mwezi Gisabo.

Pendant la colonisation belge, les burundais ont formé une rébellion de résistance aux travaux forcés. Très peu de gens savent que le chef de cette résistance était une femme. Bien qu’elle a été matée par les belges Inamujandi était une grande guerrière.

Arrières petit-fils du roi Mwezi, le Prince Louis Rwagasore est l’artisan principal de l’acquisition de notre indépendance. On ne raconte pas beaucoup de chose parce que tout le monde sait presque tout sur lui. Il n’a jamais connu le Burundi indépendant mais tout est son œuvre.

Victime d’un crime qui reste toujours impuni, le premier président démocratiquement élu est aussi sur la liste des grands hommes de l’histoire de notre pays. Son excellence Melchior Ndadaye était un nationaliste au sens stricte du terme.

Ces exemples sont là pour nous rappeler les efforts qui ont été fourni pour que cette soit ce qu’elle est aujourd’hui. Le Burundi a besoin qu’un autre s’ajoute à cette liste. Faites de votre vie quelque chose d’utile pour vous et pour les autres.

Auteur :

The Um fashion