C’est surtout en weekend que je me fatigue le plus.

 

Nous travaillons presque tous sur une semaine de cinq jours, suivie d’un week-end de deux jours de repos. La genèse remonte en 1908, où une usine de la Nouvelle-Angleterre est devenue la première à pratiquer la semaine de 5 jours de travail aux Etats-Unis. Elle avait accordé les deux jours de repos du samedi et du dimanche pour réconcilier les travailleurs juifs avec leurs collègues chrétiens. En effet, les juifs observaient le sabbat le samedi, et ils travaillaient donc le dimanche pour récupérer cette journée, ce qui offensait les chrétiens. D’autres usines lui ont emboîté le pas.

Ces 2 jours réservés au weekend peuvent être considérés comme des jours de repos. Malheureusement, beaucoup d'entre nous ne dormons pas autant que nous en avons besoin, à cause du travail, d'obligations sociales ou de nos comportements.

On est nombreux à ne pas dormir assez en semaine et à essayer de rattraper ce retard en faisant la grasse matinée le week-end. Les experts du sommeil ne recommandent pas aux gens de le faire, car le sommeil "ne fonctionne pas comme la banque". Cependant, une nouvelle étude a montré que rattraper ses heures de sommeil le week-end n'était pas une mauvaise idée, si vous en avez vraiment besoin. 

L'étude de l'Université de Stockholm, publiée dans la revue Sleep, a passé en revue les habitudes de sommeil et la santé moyenne de 43.000 personnes. Les résultats ont montré que les gens qui dormaient moins de cinq heures par nuit, ou plus de huit heures par nuit, avaient des taux de mortalité plus élevés que ceux qui dormaient plus. Globalement, c'est la quantité de sommeil d'une personne qui semblait faire la différence. 

Torbjörn Åkerstedt, un professeur de psychologie biologique au centre de recherche du stress de l'Université de Stockholm, à l'initiative de l'étude, a dit que cela semblait montrer que si votre sommeil est mauvais en semaine, et que vous rattrapez vos heures de sommeil le week-end, vous rendez probablement service à votre corps.

 

 

 

Auteur :Anonyme

The Um fashion