CHANVRE ET CERVEAU

Depuis la nuit des temps, les hommes consomment des drogues soit pour le plaisir soit pour des fins thérapeutiques. Alcool, héroïne, morphine,... toutes ces drogues agissent dans notre système nerveux. Avec les progrès de la science, on a pu comprendre le fonctionnement du système nerveux et l’effet de ces drogues sur le cerveau humain. Le quasi-totalité des drogues sont des extraits végétaux. Et une de ces plantes attire beaucoup l’attention des scientifiques modernes. Son nom scientifique est Cannabis sativa aussi connue comme le Chanvre ou tout simplement le Cannabis.

 

Classé parmi les drogues douces, le cannabis est la drogue la plus répandue et la plus consommée dans le monde. Le cannabis est consommé sous forme d’herbes séchées (Marijuana ou Ganja) ou sous forme de résine(Haschiche). Pour les chercheurs le cannabis est un outil très précieux dans l’exploration du cerveau. 
Toutes les drogues agissent en piratant le système d’échangent d’informations dans le cerveau vu que les milliards de neurones qui le composent passent la plus grande partie du temps à dialoguer entre elles. Pour communiquer, les neurones s’envoient à travers les synapses1 des messages chimiques qu’on appelle neurotransmetteurs. C’est à ce niveau qu’intervient alors le cannabis. L’étude de l’effet du cannabis dans le système de communication du cerveau a permis aux scientifiques de découvrir un mécanisme essentiel dans le fonctionnement du cerveau.

Ce mécanisme a été baptisé Système Cannabinoïde Endogène. Quand un neurone envoie un neurotransmetteur, cette dernière s’emboite dans un récepteur correspondant du neurone suivant. La molécule du cannabis qu’on appelle THC (Delta-9 Tetrahydrocannabinol) s’emboite dans certaines de ces récepteurs. Cela veut dire que notre organisme fabrique des molécules voisines de celle du cannabis. Autrement dit notre cerveau est préparé à recevoir du cannabis. 
Cet objet de l’attention des chercheurs est aussi objet de débat sur le plan international. Avec le naissance du mouvement des hippies, est née une génération de défenseur du cannabis. Leur grand icône se nomme Jack HERER surnommé "l’empereur du chanvre". En 1985, Jack a publié un essai intitulé "The Emperor Wears No Clothes" (L’empereur est nu). Dans son ouvrage, Jack défend ce qu’il qualifie comme étant une révélation divine. Cette ouvrage qui est aujourd’hui à sa 11èmeédition est à la fois un recueil historique, un reportage et surtout un document scientifique ce qui lui vaut le surnom de la "bible du chanvre".

Après de longues et profondes études, Jack y présente le cannabis comme le salut de notre humanité. Soutenu par le musée d’Amsterdam, Jack offre 50.000$ à quiconque pourra réfuter les affirmations faites dans son livre. Il s’agit de prouver le contraire de la proposition suivante : "Si on interdisait toutes les énergies fossiles et leurs dérivés ainsi que l’utilisation des arbres pour le papier et la construction, dans le but de sauver la planète, d’inverser l’effet de serre et d’arrêter le déforestation ; alors il n’y a qu’une seule ressource naturelle et renouvelable qui est capable de fournir la totalité du papier et des textiles sur la planète ; répondant à tous nos besoins en terme de transport, d’industrie et d’énergie tout en réduisant simultanément la pollution, en reconstruisant le sol et tout en nettoyant l’atmosphère... Et cette ressource est la même utilisée à ces fins auparavant : Le cannabis, le chanvre, la marijuana."

Pour Herer le cannabis est la salut de notre planète et pour les médecins comme Raphaël Maldonado (Neuropharmacologue, spécialiste du Système Cannabinoïde endogène), c’est là que se trouve la clé des recherches du futur dans la fabrication des médicaments. Et bien sur Daniel Piomelli, un neuropharmacologue américain a pu synthétiser grâce à la biologie endocannabinoïde un antidouleur qui n’a aucun effet secondaire.

Il est vrai que la consommation du cannabis n’a pas d’effet physique gravissime mais il y a des effets psychotropes qui ne sont pas dramatiques non plus. Par conséquent, le cannabis constitue un sujet parfait pour ne pas être d’accord. L’étude du cannabis nous a déjà permis de découvrir un système essentiel dans la régulation de l’organisme et ouvre beaucoup de perspective pour la biologie du futur. Le cannabis nous conduit vers une véritable révolution dans le monde de la science.

Source : - Arte.fr
 - The Emperor Wears no Clothes de Jack HERER
 www.wikipedia.fr

 

Auteur :

The Um fashion