PLUS QU'UN ARTISTE, IL EST AUSSI UN MODELE

                                                                                                                                                                            Steven Sogo

Artiste-chanteur, musicien, et compositeur, cela fait plus de 16 ans que Steven SOGO joue de la musique et il continue d’occuper une place de choix dans la musique Burundaise : Son style tradi-moderne le différencie du commun des autres. Récemment il est rentré d’une tournée d’un mois et trois semaines laquelle tournée l’a fait traverser les pays du Bassin du Nil où il y est allé pour représenter le Burundi. 

Cet artiste professionnel avec à son actif 3 albums à savoir, Ubuzima ; il est beau mon pays sorti en 2008 et qui a eu un succès très remarquable à l’échelle internationale ; puis Ndaje sorti en 2011 et le rendant célèbre davantage, très bientôt un quatrième album avec 12 titres intitulé“ MBALI SANA” sera dans les kiosques.
Avec la tournée « NILE PROJECT » Steven SOGO s’est démarqué des autres par son style de musique tradi-moderne et surtout par son talent de jouer plusieurs instruments. Pour Steven SOGO, que ce soit la guitare basse, solo, l’ikembe,..., jouer tous ces instruments à la fois reste un plaisir. Steven Sogo affirme que la tournée qu’il vient d’effectuer dans les pays du bassin du Nil a été très réussi et bénéfique non seulement pour lui mais aussi pour l’ensemble des artistes burundais. 
Lors de cette tournée Sogo a pu apprendre des autres. Dans ce genre de tournée c’est aussi l’occasion de faire des connaissances, de nouer des contacts, d’améliorer ses performances vue que là c’est des rencontres qui rassemblent les grands artistes qui viennent de partout a martelé Sogo. Il a aussi profité de l’occasion pour visiter les pays qu’il ne connaissait pas avant à l’instar de l’Egypte. En plus de ça, Sogo a profité de l’occasion de faire des sortie médiatique dans la presse internationale visant à faire connaitre ses œuvres, il a pu passer des interviews sur France 24 et sur MBC TV une télévision Arabe.
Pour Steven Sogo sa tournée a été aussi bénéfique pour l’ensemble des artistes burundais, sa participation est comme un chemin tracé.’’ Ils ont vu que les burundais ont des talents et c’est une bonne chose et cela confère une bonne image du BURUNDI et de tous les artistes burundais’’ a insisté Sogo.
Cet artiste professionnel se dit satisfait du pas franchi dans le domaine musical burundais. Dans les années passées celui qui se lançait dans la musique était perçu par la société comme un voyou, un barbare mais maintenant ils ont pris conscience que la musique est efficace et une chose qui peut représenter valablement le pays le a révélé SOGO.
Même si la musique n’est pas encore parvenu à faire vivre les artistes burundais de leur art, ils survivent par des Karaoké qu’ils font ici et là, en signant des contrats avec les banques ou entreprises pour les campagnes publicitaires de ces dernières ou en organisant des concerts même si des fois il s’avère que les entrées ne couvrent pas la totalité des dépenses a ajouté Steven SOGO.
Le Burundi peut-il avoir un style de musique propre à lui ? 
Sogo affirme qu’on peut l’avoir, il suffit de prendre son temps et produire quelque chose avec nos instruments traditionnels et ne pas vouloir aller très vite avec de nouveaux outils. Le style est une sorte d’identité au même titre que la culture. C’est un outil distinctif. C’est pour cela que lui a opté pour le tradi-moderne, style englobant le traditionnel, pour montrer qu’il est burundais et veut promouvoir la musique burundaise, et moderne parce qu’il s’ouvre au monde et veut que tous se retrouvent dans ses chansons comme l’indique le nom de « World music » attribué a ce genre de musique.
Il interpelle tous les musiciens à travailler sans cesse et ne pas se contenter du succès qu’un artiste peut avoir pour un laps de temps ce qui leur permettra d’avoir une place de choix dans la sous région ou dans toute l’ Afrique. Qu’ils continuent à se battre malgré qu’il n’y ait pas encore de droit d’auteur et des maisons de production pour les aider dans la vente de leurs produits musicaux. Sogo fait un clin d’œil aux autres artistes afin de ne pas être emporté par les styles étrangers en oubliant les leurs. Qu’il serait mieux de concilier les deux pour essayer de garder leur identité, leur culture, leur style tout en les enrichissant de ceux des autres.

Auteur :

The Um fashion