BIENVENU AU NOUVEAU SMART, BIENVENU A NEW AFRICA

Le terrain du lycée Scheppers de NYAKABIGA communément appelé EFI a été le théâtre d’un Méga concert le Samedi 22 Mars 2014 organisé par le désormais Smart Let’s Talk qui était connu sous le nom de Smart Mobile. Cette entreprise œuvrant dans la téléphonie mobile depuis quelques années au Burundi a voulu marquer le coup de ce changement d’appellation en organisant un Méga concert inoubliable dans les mémoires de ses abonnés et du public burundais. L’entrée était fixée à 2000FBU. Et pourquoi Méga et non concert tout court ? Est-ce à cause de cette petite somme fixée pour l’entrée ? Du tout. Et alors ? Juste peu de patience pour en savoir plus.

 
Au menu des chanteurs burundais comme FARIOUZ Big, HAPPY Famba, MUKOMBOZI, BLACK G, RALLY JOE, The cousins ainsi que des stars de la région a l’instar de JAGUAR du Kenya, les chanteurs ougandais du groupe GOODLIFE dont leurs chansons font le buzz au BURUNDI. C’est la popularité qu’à ces chanteurs de la région qui a fait que ce concert soit grandiose. 
Le concert devrait commencer à 15h mais jusque 14h30 les tickets n’étaient pas encore en vente. Nombreux spectateurs attendaient près de l’endroit où allait avoir lieu le concert. Sous un soleil accablant les uns cherchaient refuge près des clôtures environnantes de l’avenue de l’université où ils s’asseyaient par terre à défaut du jardin en gazon, d’autres encore sous les arbres clôturant le campus MUTANGA de l’université du BURUNDI. Des tentes sous lesquelles allaient se vendre les tickets étaient en train d’être montées. Des jeunes en T-shirt de Smart faisaient des va et vient, des policiers et des KK Security rôdaient autour du lycée NYAKABIGA. Jusqu’à 15h le silence absolu régnait à l’intérieur du lycée. 
Rien comme affiche indiquant qu’il y aurait un concert là-bas, si ce n’est que des banderoles de Smart ce qui semblaient désorienter plus d’un, croyant qu’il s’agit là d’une exposition des produits Smart. Ce n’est que sur ticket qu’on pourrait savoir de quoi il s’agissait exactement même si jusque-là aucun ticket n’était pas encore vendu.

 

C’est à 15h05 que s’est vendu le premier ticket sous l’une des tentes installées près de la porte où devraient passer les spectateurs. Seul l’argent ne suffisait pas pour l’avoir, même la force importait car c’est la loi du plus fort qui s’appliquait étant donné que chacun mourait d’envie d’entrer le premier malgré la queue sans fin qu’il y avait.

 

Aux environs de 16h, les tickets s’épuisent sans que soit servi au moins le 1/3 des spectateurs présents sur place. C’est après une quinzaine de minutes que la vente des tickets a repris. 
Podium bien garni, les lumières des projecteurs bougeaient dans tous les sens, donnaient l’ambiance et éclairaient un peu partout .Des baffles pour la sono bien superposés des deux côtés du podium nous donnaient l’espoir de passer de bons moments dans la suite malgré qu’il n’y avait personne au podium jusque 17h15 si ce n’est que l’animateur qui y montait pour faire de la publicité aux produits de Smart et des promotions que cette compagnie offre.

 

L’impatience se lisait sur les visages et le soleil frappait fort. C’est ainsi qu’à 17h23 monta sur scène le tout premier chanteur qui n’était autre que Elvis SHAGGY, redonna du souffle au public qui semblait se lasser.
L’ambiance fut brisée par une fine pluie qui laissa couler quelques goûtes, puis il fut un vide au podium qui s’est remarqué pendant une quinzaine de minutes en attente du chanteur Rally JOE. Quand ce dernier débarqua sur scène, tout le monde se réveilla et applaudit c‘est là que le goût du concert commença à se faire sentir, il s’accentua par l’apparition sur scène du groupe The cousins et la voix angélique de Chany Queen ainsi que son style en « potential » à une jambe pliée marqua certains des spectateurs.

 

Bien d’autres chanteurs ont occupé le podium mais le public est resté toujours sur sa soif et continuait à réclamer FIZZO qui,venant sans tarder dans son costume sur mesure de couleur noire. Des applaudissent et des cris de joie de la part du public se font entendre. Le public agité, lançait les titres de chanson par lesquelles il aimerait que FIZZO interprète. Tous dansait plus qu’ils ne l’avaient jamais fait avec les autres artistes passés au podium. Après une trentaine de minute, Fizzo céda la place au GOODLIFE qui, à leur tour continuait à agrémenter le concert en interpretant quelques chansons qui cartonnaient au BURUNDI dans le temps passé à savoir la chanson NAKUDATA, MGATI WA BUTTER. La chanson MAGNETIC et AMASO emporta le public dans un autre monde. Chacun dansait sous le rythme de la mélodie et chantait comme si tous connaissaient l’Ougandais. C’est enfin le tour du kenyan JAGUAR qui apparait sur scène à 20h54. Du coup après avoir salué le public il descend du podium et distribua de l’argent. Ces gardes du corps ont eu du mal à le faire retourner sur podium vu le désordre qui s’installa. C’est avec ces 2 chansons KIO et KIPEPEO sur lesquelles se clôtura le concert aux environs de 21h 15 minutes. Le public était en extase et voudrais que la fête continue.
Rappelons que ce concert était organisé par Smart dans le but de marquer le lancement officiel de son nouveau nom « Smart let’s talk à la place de Smart mobile ». Même son logo a changé il n’est plus le vert-blanc mais plutôt le rouge, bleu et blanc. En plus du BURUNDI où il était déjà installé, il va œuvrer en TANZANIE et en OUGANDA.

Auteur :

The Um fashion