START SMALL AND THINK BIG

Trop optimiste, elle croit a la réussite des jeunes dans le monde des affaires malgré l’absence de certains moteurs permettant de se propulsés. La mode est le secteur dans lequel elle s’est engagée. Très innovante, elle a su imprégner sa propre marque : Krysbel design. Vous l’avez sans doute reconnue elle c’est Crystal Shabani.

                Une véritable self made

Beaucoup de nos jeunes avouent avoir bien des projets dans leur tête mais le facteur capital leur fait toujours défaut. Pour Elle cela n’a pas suffit pour l’arrêtée. «  je me souviens que j’ai vraiment commencé avec un capital de 2000 fbu. C’est ce qui fait d’ailleurs ma devise, Start Small and think big » A-t-elle rappelé. Il faut toujours avoir un bon timing dans ce qu’on fait, et c’est ce qu’elle a su faire. Grâce a son maigre capital, elle a pu confectionner des boucles d’oreilles en pagne qu’elle a su vendre à la bonne personne Claudia Niyonzima l’ex miss East Africa puis comme les rayons du soleil envahissant la nuit, les commandes n’ont pas cessé de tomber et par suite elle diversifie ses produits . L’élection miss cinquantenaire a été pour elle une véritable vitrine et tremplin car après cet événement les réseaux sociaux ont commencé à parler d’elle. Des commentaires sur facebook, des photos, des tweets surgissent de partout et par conséquent les premières invitations arrivent, toute une filée. Trois fois a Kampala ou elle détient une boutique dans le prestigieux Bold qui est une véritable plate forme ou se trouve nombreux de vêtements des créateurs africain. Et un petit saut au Congo Brazzaville.

                Il faut savoir profiter du moment

« De nos jours L’Afrique est devenu un eldorado pour les créateurs et stylistes occidentaux. Ils viennent pour s’y ressourcés. Signe qu’ils remarquent et apprécient nos tendances que nous mettons à jours » souligne-t-elle. La jeune prodige pense que les créateurs locaux devraient saisir l’occasion et se faire vendre.

              Une moralité et des valeurs à l’appui pour réussir

«Le plus dur à faire c’est de se découvrir soi même et pouvoir appréhender ce dont l’on est capable. Pour moi je l’ai su depuis mon jeune âge que je devrais un jour me lancée dans la mode puis j’ai muri mon idée et je me suis fixer des valeurs pour réussir ma mission. Le professionnalisme, la ponctualité, la qualité nourrissent ma passion.» a-t-elle martelé.

            De grands projets pour sa patrie

Elle aimerait un jour faire comme Alphadi du Niger avec son festival international de la mode qui met en valeur sans doute en valeur son pays. Alphadi a pu relever le produit national brut (PNB) par le nombre d’étranger attirés par cette grande fête de la mode et qui achète des produits made in Niger. On peut dire qu’elle rêve grand.

             C’est Steve Jobs  qui a dit : « le génie n’est pas celui qui a mille projets dans sa tête, mais celui qui a choisit le meilleur parmi ces mille projets. » Ce qu’a bien compris Crystal parce que sa marque de fabrique n’est vieille que de deux ans mais elle met d’accord tout le monde. Un exemple pour chacun des jeunes pleine d’ambition comme elle, surpassés vos peurs et lancés vous

Auteur :

The Um fashion