LE SWAHILI GAGNE DU TERRAIN

Le kiswahili a été inscrit dans les langues à enseigner dans toutes les écoles sud-africaines.

 

Le pays de Madiba emboite le pas de plusieurs pays africains dont le Burundi.
À partir de 2020, les écoles enseigneront le kiswahili comme langue facultative, ce qui en fait la première langue africaine en dehors de l’Afrique du Sud à être offerte en classe. La ministre de l'Education, Angie Motshekga, a déclaré que cette initiative visait à promouvoir l'unité et la «cohésion sociale avec les autres Africains». Les sentiments anti-immigrants se sont multipliés en Afrique du Sud au cours des dix dernières années.
Angie Motshekga a déclaré que cette langue serait proposée dans les écoles publiques, privées et indépendantes.
La tendance à adopter la langue swahili est que les pays africains envisagent de réformer et d’évaluer de manière critique leurs systèmes éducatifs. Il est également reconnu que le continent a besoin d’une nouvelle stratégie pour l’enseignement dans la langue maternelle, de l’enseignement primaire jusqu’à l’enseignement supérieur, et de mettre de côté la dépendance à l’égard des langues étrangères. Cette prise de conscience arrive également à mesure que les langues africaines continuent à mourir alors que les gouvernements adoptent les langues officielles tout en décourageant les langues locales, dans l’espoir de forger une identité nationale harmonisée.
Le swahili est la langue indigène la plus parlée en Afrique:

Auteur :Agence Umuringa

The Um fashion