I MASHOKA : UN PASSE DANS LE FUTUR

Après le fameux « Gito l’Iingrat » de Léonce NGABO, « i Mashoka » est un autre long métrage burundais connu au niveau international. Jean Marie NDIHOKUBWAYO, coréalisateur du film, et Johan DELFANDER, coproducteur du film, ont tenu une conférence de presse pour parler de cette réussite burundaise.

Quelque part en Afrique  en 2058, dans un lieu appelé « i Mashoka », un vieil homme et une vieille femme racontent une histoire qu’ils ont vécue en 2017. Leur histoire d’amour et les conflits entre leurs groupes sociaux ont changé le cours de leur vie.

Quand on a demandé le pourquoi du choix cet anachronisme, Johan DELFANDER a répondu : « Nous avons voulu avoir une idée originale en son genre. C’était aussi dans un souci d’avoir une originalité dramaturgique. » « Nous n’avons pas voulu raconter ce qui s’est passé parce qu’on le sait ni ce qui se passe aujourd’hui puisqu’on le vit. Cette histoire montre ce qui pourrait arriver dans le futur. » a ajouté Jean Marie NDIHOKUBWAYO.

Ce long métrage de 102miniutes montre, dans un setting rural, le problème du sentiment de « eux » et « nous » et de la manipulation des jeunes. Ce film ne laisse pas en arrière les soucis environnementaux et surtout ceux en rapport avec l’approvisionnement en eau potable.

 Entièrement filmé au Burundi, « I Mashoka » est une coproduction de Benevolencija et Netty Communication et a été coréalisé par Jean Marie NDIHOKUBWAYO  et Pascal CAPITOLIN. Il a déjà reçu le prix du meilleur film est-africain au FESTICAB et le prix du meilleur long métrage au Festival du Film Africain à Arusha. « I Mashoka » est à ce jour inscrit à 5autres festivals international.  

Auteur :

The Um fashion