Ce jeudi 04 Septembre 2014 devant la presse Burundaise et étrangère, le commandant des forces de l’AMISOM présentent en Somalie a présenté l’état et l’évolution sécuritaire de la Somalie, bref les réalisations de cette force de l’Union Africaine en Somalie.

Depuis la résolution 2124, les troupes de l’Amison ont connu une augmentation en effectif passant de 17.000 hommes à 22.126 hommes .Et depuis cette résolution les forces de l’Amison ont eu les prérogatives de mener des offensives pour la libération des villes encore sous mains des milices islamistes Al-shabab .Depuis mars de cette année, l’opération baptisée Eagle a permis la libération de 10 villes des mains des Shabab.

 

L’opération en cours baptisée Océan Indien a débuté en Août dernier et va durer trois mois, vise la libération des grandes villes donnant sur l’océan Indien. Cinq villes ont été libéré depuis le début de cette opération .L’objectif étant la prise de ces villes afin de stopper l’emprise des islamistes sur le trafic sur l’Océan .Les troupes burundaises ont déjà libérer deux villes à savoir Fido et Jalalax.La prise de la ville de Jalalax va faciliter l’acheminement des aides humanitaires selon le Lieutenant-Général Silas NTIGURIRWA, le commandant des forces de l’Amisom.

Au sud, l’armée ougandaise progresse et a déjà fait la prise de deux villes donnant à l’océan Indien. Trois grandes villes du sud sur la cote de l’Océan Indien sont encore sous les mains des Shabab à savoir Kadalé ,Balawé et Koudé où jusqu’à ce matin des combats y étaient encore signalés. Le commandant de la force de l’Amison a annoncé que l’opération en cours vise à les déloger de ces villes et cela ne sera qu’une affaire de quelques jours voire un mois.

Ce burundais qui a pris la tête de l’Amison en Décembre dernier a précisé que la morale de troupes est au bon fixe et que toute la région doit se mobiliser pour lutter contre ces islamistes qui ont déjà attaqué le Kenya ,l’Ouganda et la Djibouti. Actuellement, plus de 75% du territoire somalien est sous contrôle du gouvernement somalien après  libération par les forces de l’Amisom des territoires qui étaient sous contrôle des Al-Shabab.

Sur la récente intervention des drones américains. Le Lieutenant Général Silas NTIGURIRWA apprécie l’appui aérien des drones américains mais il n’a pas confirmé ni infirmé la mort du leader des Al-Shabab Goddane. Le bilan de cette attaque sera communiqué ultérieurement a précisé le commanandant des forces de l’Amisom qui a ajouté que depuis Mars Al-Shabab a été anéanti .Coté formation, Silas Ntigurirwa a assuré que l’Amisom avec d’autres partenaires assurent la formation d’une armée et d’une police somalienne qui après le retrait de l’Amisom assureront la paix et la sécurité dans le pays du corne de l’Afrique.

Sur les allégation de viol qui pèsent sur les troupes de l’Amison à Mogadiscio tel que stipulait dans le rapport de Human Right Watch,le commandant des force de l’Amisom a précisé qu’elles restent des allégations tant qu’il n’y aurait pas des investigations et des preuves prouvant que les troupes de l’Amison avaient commis des viol à Mogadiscio. Selon toujours lui si ces allégations s’avèrent vraies des mesures seront prises à l’encontre de ceux qui auront commis ces viols

Auteur :

The Um fashion